lundi 12 août 2019

Concours de Morikun : Le Lot


Morikun le Gardien du Temple avait (presque récemment) organisé un nouveau concours. Ma participation était sur l'Amour Eternel du Napalm Monk.

Le nombre de participation étant impressionnant, notre pauvre moine a eu beaucoup de travail à faire pour distribuer les lots et les envoyer.

J'ai enfin reçu le mien. J'avais opté pour Ryden, figurine Cyberpunk/Post Apo de RN Estudio.
 A noter que RN Estudio est particulièrement connu pour ses équipes de Blood Bowl mais possède une gamme Fantasy et Post Apo assez garnie.
La qualité est au rendez-vous avec une figurine particulièrement fine et détaillée. Cependant, revers de la médaille, le pistolet est arrivé cassé et son extrémité manquante. Cela reste cependant réparable/ouvert à conversion ou peut passer pour un mini derringer futuriste.

lundi 1 juillet 2019

Paris est Ludique 2019 : Compte rendu


Paris est Ludique a connu son édition la plus chaude et le Collectionneur s'y est rendu malgré la canicule, les mirages et le désert. Il tient d'ailleurs à remercier 1001 Hobby pour les places offertes au concours.

Par contre, contrairement à beaucoup, il va reprocher à PEL d'avoir mal géré les entrées. Les files avec tickets sont plus longues que les files "Achat de billets sur place".... La journée a commencé donc avec de l'attente sous la chaleur... Je dois cependant dire que le Communauté Manager de PEL a su me répondre avec humour sur Facebook (mais à côté de la plaque) en me suggérant de venir aider à faire les 3000 enveloppes des billets de préventes pour les envoyer....
Mais place aux jeux ! Une fois rentré, le Collectionneur fonce tester le DC Comics Deck Building édition Teen Titans. J'ai le choix entre Starfire et Red Robin. Je choisis ce dernier dont le pouvoir m'attire plus. 
 
Nous construisons rapidement nos jeux et les combinaisons commencent à s'enclencher. Il y a un vrai plaisir à retrouver des héros ou des vilains mais aussi des lieux emblématiques. Le tout est assez rapide pour ne pas lasser. 
La partie est intéressante et le jeu me convainc (J'étais déjà orienté dessus). Je perds 42 à 43 (mais mon adversaire reconnait une erreur d'interprétation des règles de sa part qui aurait du me donner la victoire). J'ai cependant réussi à dégommer 6 Super vilains sur 8 dont Brother Blood, Terra et Deathstroke. 
  Je continue mes déambulations. Le soleil commence à se faire sentir et les allées sont encore très vides.
 
 Je m'abrite avec la fraicheur d'Ice Team. Il s'agit d'un jeu de courses d'ours polaire et de collecte de poissons sur une banquise aléatoire et mouvante. Tout comme Jurassik Snack, il ne se joue qu'à deux et a un superbe matériel.
 
Les ours polaires sont trop mignons. Ma P'tite Crevette va adorer...
 Je commence la course et très vite, j'optimise la récolte et la congélation chez les copains pingouins.
La partie finit par une belle victoire de mes 4 ours (21 poissons à 15).
 Je poursuis mes pérégrinations. Les stands commencent à bien se remplir.
Je repère un nouvel îlot de fraicheur.  Cette fois-ci, la destination sera Bahamas. Je m'installe à la table. Dans ce jeu, nous sommes une équipe de bandits ayant réussi un casse et prenant la fuite direction les Bahamas en avion. Seul hic, l'avion tombe en panne, et il n'y aura pas assez de parachutes pour tout le monde....sans compter la possibilité d'avoir un policier infiltré.
 
 Le jeu est nerveux. Chaque personnage a un pouvoir spécial et on casse pas mal de temps à se faire des crasses, à se braquer et à se voler le butin ou les cartes spéciales (dont les parachutes).
 Pat, mon personnage, a un lourd secret. Il a un plaque du FBI mais pas de parachute...
Je collecte tranquillement mon butin, récupère rapidement le talkie walkie du FBI puis un parachute. Puis coup de chance, je récupère des menottes. J'abats ma main et mets tout le monde en état d'arrestation...

Villainous me tentait pour jouer un vilain Disney mais impossible d'y trouver une place. 
 Je salue rapidement de loin les stands de figurines pris d'assaut.
 J'en profite pour repasser au stand de the Flying Games pour avoir une dédicace de Camille Chaussy qui fait des ours et des T-rex trop mignons.
Voir le dessin apparaître au fur et à mesure est assez impressionnant. Et la dessinatrice est très agréable et se fait un plaisir d'échanger avec les visiteurs. 
 Après il est temps de passer aux choses sérieuses. L'ambiance sera post apocalyptique avec Kero. Je chausse mes lunettes et l'ambiance Mad Max s'installe.
 Le matériel est savoureux. Les camions font aussi de sablier. Plus de temps, plus de kérosène, fin du tour et on perd tout le gain de ses lancers de dés. Il faut savoir lancer vite ses dés, optimiser les récupérations et aller vite. 
Je m'empare rapidement de ressources stratégiques et à la moitié du jeu, j'ai pris une telle avance que mon adversaire jette l'éponge...
 Le jeu est bien, le matériel et l'ambiance sont là. Mais il est dommage qu'il ne soit fait que pour deux.

En déambulant, je tombe sur l'Expédition Perdue. Partir à la recherche d'une citée perdue dans la jungle de l'amérique du Sud est un défi à relever. L'animateur très sympathique me fait passer un excellent moment. 
Nous prenons l'option jeu coopératif pour explorer ensemble la jungle (en mode facile).
 Il s'agit de bien gérer les ressources (nourriture et munitions) mais aussi les compétences et la vie des aventuriers. Les cartes sont bien illustrés à la Blake et Mortimer et surtout grandes et claires. Il faut réussir à gérer les imprévus du voyage comme sangsue, déshydratation, tribus locales cela deux fois par jour.
 
 Nous atteindrons finalement la cité perdue malgré la mort d'un aventurier (sacrifié par l'équipe pour esquiver un jaguar) . L'animateur prend aussi les temps de m'expliquer les différents modes et de me montrer l'extension à venir dont le thème est très évocateur et qui rajoute une petite touche Pulp occulte.
 Les tables et l'ombre étant prise d'assaut, je tourne de stand en stand en essayant de dénicher un (dernier) jeu à tester.

 Au final, j'atterris sur une table de Trap Word avec un groupe de 3 amis et une demoiselle. Nous formons alors rapidement deux équipes dont le but est d'explorer un donjon.
 Il faut faire deviner des mots à son équipe. Mais l'équipe adverse a piégé des mots (par exemple pour pilier, étaient piégés colonne et antiquité). 
Les deux équipes se talonnent. Nous arrivons ensemble sur le démon. Mon équipe remporte la victoire en devinant le mot Ciel en 10 secondes et une phrase de ma part malgré 10 mots piégés.... (la phrase était "Qu'est ce qu'il y a au dessus de nous ?")

 Mais il est temps de repartir, la tête pleine de souvenirs et le sac plein de jeux.

Pour mes deux petits monstres, j'ai pris un "Livre dont tu es le tout petit héros". P'tite Crevette a adoré.
 D'autant plus que le dessinateur a fait une dédicace, la représentant elle et son petit frère.
 Ma dédicace est celle déjà mentionné dans Ice team.
 
 Et bien sur, j'ai fait le plein. Mais j'ai su rester raisonnable. J'ai succombé à certains jeux testés, j'ai complété par des extensions d'autres jeux. 
 
 Et bien sur, plein de goodies.
Vivement PEL 2020 !

jeudi 27 juin 2019

Paris est Ludique 2019

Le Collectionneur sera présent à Paris est Ludique pour jouer, tester, savourer l'ambiance et bien sur craquer sur des jeux. 

Grâce à la magie des concours de Facebook, le Collectionneur a gagné des places pour y aller. C'est un signe du Destin !

Merci 1001 Hobbies !

jeudi 23 mai 2019

"Open the Colis " : Hellboy de Mantic

Anung Un Rama est né de l'union du Diable et d'une humaine et a vécu en enfer pendant sa jeunesse, jusqu'à ce qu'il soit invoqué en 1944 par Raspoutine. Ce dernier travaillant pour les nazis devait leur fournir une arme à même de faire basculer la Seconde Guerre Mondiale. Mais l'invocation fut perturbée par un commando Allié. Anung Un Rama fut finalement recueilli et élevé par l'armée américaine et le professeur Trevor Bruttenholm, qui lui donna son nom : Hellboy.
Devenu adulte, il a intégré une agence de lutte contre les menaces paranormales, le Bureau for Paranormal Research and Defense (BPRD) aux côtés de Liz Sherman, une pyrokinésiste et de Abraham "Abe" Sapiens, un homme poisson.
Mantic a retranscrit cela avec son jeu. Voyons un peu le contenu.
Bienvenue au BPRD !

La boîte est énorme et a du mal à fermer. Visiblement Mantic a mal calculé son volume. Mais vu le contenu, on pardonne vite de petit défaut.

Dès l'ouverture, l'ambiance est donnée par les lithographies.
Le cœur du jeu se constitue de missions scellées. Elles permettent de gérer les phases d'enquêtes, l'apparition des monstres, le comportement du "Boss" et son identité enfin dévoilée. 
Les missions sont imposées mais le contenu peut se mélanger pour créer de nouvelles aventures.
Elles sont également rejouables mais avec une perte de l'effet de surprise ("Quel est le monstre du jour ?").
Les héros de la boîte de base sont au nombre de 4 et correspondent aux plus emblématiques des héros des comics : Hellboy, Abe Sapiens, Liz Sherman et Johann Kraus.
Le Kickstarter rajoute de nombreux héros dont Kate Corrigan, le Visiteur, Roger l'Homoncule mais aussi des versions alternatives d'Hellboy.
A noter que certains des héros sont aussi utilisables en tant que pion pour remplacer le pion standard des Agents de Soutien.
Les tuiles des lieux visités sont assez petites mais la finesse de déplacement du jeu se fait par zone et sous-zone (ici les tuiles ont 4 sous-zones). Visuellement, elles gardent l'esthétique d'Hellboy et évoquent bien des lieux emblématiques.
Mantic s'est fait une réputation avec du kiloplastic à qualité variable. Visiblement cette réputation est partiellement vrai. La boîte est archi remplie (avec de nombreux serviteurs mais aussi des accessoires de décors et des marqueurs 3D).
De plus les sculptures et le moulage sont globalement d'excellentes qualités.

Hellboy est massif quand Liz est fine. Les drapés ne sont pas en reste, il suffit de voir Raspoutine.
De plus, les poses sont bien retranscrites comme pour l'affrontement avec le démon voleur de pouvoir Ualac.
J'apprécie de retrouver Kroenen (même si je préfère la version du film) et surtout Hellboy enfant avec ses pancakes (qui rajoutent une touche de décalé).
Parmi les améliorations, les pions priorités de cible servant à gérer les héros attaqués en priorité par les monstres sont remplacés par des minibustes du plus bel effet. Le seul regret est qu'ils ne sont que pour les héros principaux (les 4 de la boîte de base, Roger et Lobster Johnson).
Les pions séides ne sont pas en reste. Les nazis ne choquent pas en qualité par rapport au héros (Lobster Johnson) ou aux méchants (La Dinde de l'Enfer).
Dans les séides, on compte également bon nombre de sorcières et loup-garous mais aussi les grenouilles humanoides...
Les pions marqueurs sont aussi finement détaillées et ne choquent pas.
Je dois dire que j'ai aussi été impressionné par les grosses pièces. Le Ver et le Dragon font deux à trois fois la taille d'Hellboy et constituent des challenges impressionnants.
En conclusion, le contenu (qui n'est que la boîte de base du KS) est plus que suffisant pour bien jouer. La richesse des figurines va de pair avec la richesse et la modularité des missions.

Pour les anglophobes, une version française correspondant à la boîte de base (hors KS donc moins grosse et moins riche) va être publiée. Pour les impatients, une VF amateur existe déjà pour le livre de règles
Le système de jeu plaira aussi bien aux collecteurs d'indices biclassés optimiseurs d'action (à la Abe Sapiens) qu'aux joueurs aimant tout tabasser (à la Hellboy).

Maintenant plus qu'à attendre les extensions dont le Hellboy au Mexique !