mercredi 10 octobre 2018

Cthulhu Wars : La version de voyage

Cthulhu Wars est un excellent jeu que malheureusement je sors peu. Du fait des superbes figurines et de leur taille, il est assez grand et nécessite un espace de jeu sans P'tite Crevette passant au milieu pour admirer le Grand Ancien de Papa...

Cet été, Pit, Grand Prêtre Maudit, a organisé un "Concours Stupide" auquel j'ai participé. Je pensais que le lot était le cultiste transparent édition spéciale. Et l'épreuve du Concours Stupide m'amusait.

Il m'a fallu deviner le nombre de cultistes qu'abritait sa maison. Nous étions trois à avoir deviné le nombre juste à 2 cultistes près.

Pour nous départager, il nous a fallu deviner le poids exact de Pit au 1er Aout mais exprimé en nombre de cultistes.
En consultant les astres, propices bien sur, et en écoutant les murmures dans les plus sombres des bois, le Collectionneur a rendu son avis sur le poids "Pitien". 

Il s'est avéré que j'avais trouvé au plus près. J'ai donc reçu mon lot. Et là quelle ne fut pas ma surprise ! Ce n'était pas le Cultiste transparent...

Non, il s'agissait de la version "de voyage" faite maison par Pit avec amour. Petersen a refusé le concept et le prototype. Pit a alors décidé de le mettre en jeu.
 Je précise que la version de voyage est déjà d'une taille conséquente (environ celle de Takenoko ou King of Tokyo) et que son poids n'est pas négligeable.

Pit a réussi à faire un modèle du genre, toutes les factions (y compris des extensions) sont rangées par boîte avec des tas de bonus. P'tite Crevette a adoré regardé le jeu de son père et ouvrir tout pour découvrir.

 
 
 
Pit a réussi à pousser le vice à me mettre même un bonus !
Maintenant je vais pouvoir invoquer des Grands Anciens format presque de poche.

mercredi 19 septembre 2018

Kill Team

Il y a longtemps que j'ai abandonné le jeu de combat de masse à la Games Workshop. Pourtant j'avais abondamment pratiqué Warhammer dès la V2 française (avec Eltharion et Grom) équivalente à la V4 anglaise dans les années 1990-2000. Je détiens encore mes armées Hauts Elfes, Peaux Vertes, Nains et Chaos (datant de l'époque où Guerriers du Chaos, Hommes Bêtes et Démons cohabitaient) qui m'évoquent de doux souvenirs.

Mais je n'ai jamais souhaité me lancer dans Warhammer 40000. Le cadre de décor me plait énormément mais je ne voulais plus me lancer dans une armée massive (et de jeux à très très longues durée). J'avais entre temps découvert les joies des jeux d'escarmouches....
Elfes contre nains... et ce n'est pas les armées les plus populeuses....

 Et je n'évoquerai même pas le format Apocalypse.... (oui le personnage au bout à gauche fait 25 cm de haut, je vous laisserai ramener l'image à son volume de figurines)
Cependant au cours des années, j'ai accumulé un peu de Warhammer 40000 pour le plaisir de peindre et de retrouver certains personnages comme Gaunt, par craquage sur des figurines ou dans l'optique de jouer à OnePageKillTeam mais aussi à l'occasion des jeux de plateaux comme Space Hulk ou Overkill.

Dernièrement, Games Workshop a sorti KillTeam.
 A mon retour de vacances, j'ai craqué sur le livret de règles (la boîte de base me paraissant chère sans certitude dessus et il faut savoir se montrer raisonnable). L'annonce était alléchante, de l'escarmouche dans l'univers de Warhammer 40000...


Au final, 16 factions sont proposées dans le livre de base.
Je plonge donc aussitôt dans mon stock pour voir ce que je peux en tirer afin d'aligner de quoi jouer et profiter.
Adeptus Mechanicus : Les Prêtres du Dieu-Machine ont juste un petit contingent de 10 Skitarii mais c'est suffisant pour jouer. Moitié éclaireurs, moitié combattants, je dispose ainsi d'un panel varié.
Genestealer Cults : Les hybrides ont la bénédiction de leur Géniteur. Les hybrides de la boîte de base de Kill Team renforcé par le Culte de la boîte Overkill me donne une excellente base.
 Adeptus Astartes : La boîte Premier Sang me fournit des Primaris complétée par le Primaris offert dans le livret "Comment jouer à Warhammer 40000". Je reste cependant dubitatif sur l'avenir des Spaces Marines Classiques....
Orks : Là j'ai largement de quoi aligner. J'opterai sans doute pour une Bande de Kommandos (renommés pour leur discrétion) appuyée par des Armes Lourdes et autres Krameurs et des Gretchins (utilisables pour désarmorcer les mines).
Astra Militarum : Là c'est un poil plus dur. J'ai de quoi aligner un Seigneur Commissaire et des morceaux disparates de régiments (5 gangers Eshers, 2 Gardes des Glaces, 1 Lieutenant de la Death Korps et une poignée de Technoprimitifs). Mais cela fait une belle histoire d'un Commissaire rassemblant des restes épars de régiments en une équipe de survivants apte à en découdre.
Tyranids : Je détiens une poignée d'Hormagaunts et de Termagants ainsi qu'un bon groupe de Genestealers. Il me manque cependant les Lictors et Guerriers Tyrannides. Il me faudra creuser pour voir si sans créatures Synapse, les Tyrannides restent jouables.
Drukhari : La faction est plaisante mais malheureusment tout mon stock d'Eldar noirs n'est pas recrutable... Ne sont recrutables que les Kabalites de base et les Cérastes (superbes au demeurant).
Thousand Sons : Je détiens une escouade des anciens modèles. Cela peut me permettre de tester quitte à jouer des proxy pour les armes lourdes. De même pour les Tzaangors (ou hommes bêtes de Tzeench), il me faudra passer pour des proxy pour l'instant.
Harlequins : Là par contre je suis content. Mes anciens Harlequins métal vont servir et sont assez nombreux. Mais la peinture s'annonce compliquée chromatiquement.
T’au Empire : On reste dans le pur Tau. Je n'ai donc qu'un Ethéré non jouable à aligner. J'aurais bien aimé une fratrie de chasse Kroot (mais même là je n'ai que 4 Kroots et 2 chiens) qui m'inspire plus que les T'au "Manga".
Necrons : Les Nécrons vont de nouveau arpenter la galaxie. Dans les faits je peux aligner une force d'Immortels et de Guerriers de base sans problème et mettre à leur tête un Dynaste (joué en tant que Chef Immortel vraisemblablement). 
Heretic Astartes : Mes Words Bearers ont vu leurs prières exaucées. Un Apôtre Noir va pouvoir mener ses suivants. Quand aux cultistes, un peu de conversion sur des figurines de Shadowspire m'en a fourni 5 orientés Khorne (dont un avec une tendance Leader et un autre avec lance-flammes).
Asuryani : Une fois de plus, les oreilles pointues seront absentes. Je n'ai aucun Eldar. La faction reste cependant facile à monter.
Death Guard : Je détiens 3 Marines de la Peste dont un Chef et un Gunner ainsi que 6 Pox. Malheureusement la boîte Premier Sang n'est pas suffisante pour atteindre les 100 points. Il me faudrait un Marine et un Pox de plus... Les figurines sont superbes et donnent aussi des Marines de la Peste à bonne échelle.
Grey Knights : Force d'élite parmi l'élite, les Chevaliers Gris sont peu nombreux à être déployés. Parfait pour moi, je peux aligner une demie douzaine avec Hallebardes, 1 Leader Hallebarde ou Epée et 3 Gunners (dont 2 Incinérators....). Cela est largement suffisant.
Deathwatch : Je pensais pouvoir recycler ma Deathwatch d'Overkill mais sont déjà éliminés du recrutement les deux Spaces Marins avec Réacteur Dorsal, celui avec Moto et celui en Armure Terminator. L'Archiviste peut éventuellement passer en proxy.
 Conclusion, je peux largement tester et varier les équipes.

Au final, KillTeam est un jeu assez simple mais assez tactique à la lecture. Sans avoir la profondeur de Nécromunda (assez similaire dans le terme), il compense par la possibilité de jouer rapidement une escarmouche entre troufions et héros des petites batailles. Ce n'est pas l'affrontement dantesque mettant en scène une Croisade Noire menée par Abaddon face à des chapitres entiers de Spaces Marines sans compter les Eldars et la Garde Impériale. Les combats se situent au niveau d'une poignée d'hommes (au sens large) menant une opération commando ou tentant désespérément de survivre. Je retrouve avec plaisir l'ambiance de certains romans (comme ceux de Ciaphas Cain ou d'Eisenhorn). Et il y est possible de rajouter des options comme de l'équipement plus lourd ou même des factions inédites (qui a dit les squats....?)

lundi 20 août 2018

Doctor Who : Cyber rebellion

"Docteur, j'ai fait plus pour toi que n'importe qui. Et là je t'offre une armée, une armée entière dévouée et capable de faire régner le Bien comme tu le veux."
Missy balaya d'un vaste geste de son bras la place devant la Cathédrale Saint-Paul, les Cybermen sortant du bâtiment et les humains les prenant en photo. 
"Ne veux-tu pas tous les protéger, tous ces humains ? Ne veux-tu pas sauver tous ceux que tu ne peux pas sauver ? Dans quelques heures, tu auras une armée qui pourra le faire sur ton ordre. Et tu es un homme bon. Tu sauras quoi en faire.", continua la Dame du Temps.
"Tu es folle.", répondit le Docteur. "Tu l'as toujours été depuis que je te connais."
"Merci du compliment.", sourit Missy en esquissant un pas de danse. "Veux-tu voir ce que ton armée peut faire ? Regarde, ils vont danser avec moi."
Elle pianota sur son bracelet de commande et perdit son air goguenard.
"Un problème ?", fit le Docteur en fronçant ses sourcils. 
Missy tapait désormais frénétiquement sur les commandes.
"Ils ne répondent plus, ils ne m'obéissent plus...."
Les deux Seigneurs du Temps se regardèrent puis regardèrent les Cybermens devant eux. L'un d'eux fit un pas en avant et ânonna d'une voix métallique.
"Missy, Seigneur du Temps..."
"Dame du Temps, je préfère.", le coupa sèchement cette dernière.
"...Missy, Dame du Temps", reprit le Cyberman sans se démonter. "L'accord que vous aviez passé avec la Cybériade est caduque. Préparez-vous à être mise à jour."  
"Missy", murmura le Docteur tout en maintenant son regard fixé sur le Cyberman.
"Oui, Docteur ?", répondit Missy sur le même ton.
"COURS !"
Missy lâcha un horrible juron gallifréen, releva légèrement sa robe et prit ses jambes à son cou avec le Docteur, laissant derrière eux les Cybermen.
-----
Un peu plus tard, les deux Seigneurs du Temps s'appuyaient sur un mur pour reprendre leur souffle.
"Je crois qu'on les a semés", affirma le Docteur.
"Dis-moi, Docteur,", haleta Missy. "Comment fais-tu pour courir autant sans être essoufflé ?"
"L'habitude, de l'entraînement régulier, une hygiène de vie simple, de nombreux ennemis...". La réplique arracha un petit sourire à la Dame du Temps.
Leur petit échange fut interrompu par un bruit de bottes militaires et l'irruption de deux militaires.
"M'dame ! C'est bon ! On a trouvé le Docteur ! Il n'est pas seul, M'dame ! La femme est avec lui !", cria le premier dans son talkie.
Missy rectifia la position de son chapeau et lâcha : "Ah ! UNIT.... toujours aussi subtils."
"Monsieur", fit le second militaire en saluant. "Londres est sous le coup d'une attaque Cyberman. Nous avons reçu l'ordre de vous trouver, de vous escorter jusqu'à notre chef Kate Stewart et de vous suivre vos consignes en chemin, aussi idiotes soient-elles."
Le Docteur grimaça tandis que Missy étouffait un petit rire.
"Je me débrouille mieux seul.", commença ce dernier en essayant d'ignorer le rire insistant de la Dame du Temps. "Et..."
"... il est ravi de vous accompagner, tout comme moi.", l'interrompit Missy en glissant son bras sous le sien. "Il adore avoir des Compagnons, le savez-vous ? Et puis, Docteur, il y a une antenne d'émission Cyberman proche d'ici et nous aurons besoin de l'aide de ces valeureux soldats, non ? "

-------------------------

Décors : 
-  Zone urbaine
- Bâtiments divers dont un au centre de la table 
- Véhicules
- Mobilier urbain (feux, bornes incendies, bancs publics)

Déploiement
-   Le Docteur et son équipe sont déployés à un des angles de la table à une distance courte des bords de table.
- L'Antenne Cyberman est positionnée sur le toit d'un immeuble au centre de la table. 
- Deux cyberman sont déployés à une distance courte de l'antenne.
- Les autres Cybermen sont déployés selon les souhaits du joueur Cyberman mais à au moins une réglette longue des figurines de l'équipe du Docteur et une réglette moyenne de l'immeuble de l'antenne.
- Les Cyberman se déploient en premier. 

Conditions de victoire :
L'équipe du Docteur doit saboter l'Antenne Cyberman .
Les Cyberman gagnent si ils sont parvenus à activer l'antenne. 

La victoire est également acquise par élimination complète de l'équipe adverse.

Parcourir un bâtiment : 
Chaque action est l'équivalent d'un étage parcouru au pas de course.
En cas de combat dans les étages, tous les personnages disposent de +1 en C pour la défense représentant le couvert. 

Missy et les Cybermen

Le Rayon de la Mort de Missy fonctionne sur les Cybermen.

Activer l'antenne :

A partir du deuxième tour, si une figurine Cyberman est en contact avec l'antenne à la fin du tour (sans être A Terre ou Immobilisé), le joueur Cyberman lance un dé (quelque soit le nombre de figurines en contact). Sur un 4, un 5 ou un 6, il peut placer un pion Activation. Au sixième pion, le Cyberman gagne la partie.



Saboter l'antenne :

Si une figurine de l'équipe du Docteur est en contact pendant son tour avec l'Antenne, elle peut tenter de la saboter :
- En cumulant 6 actions sur plusieurs tours en réussissant 6 tests de qualité.
- En réussissant un jet d'attaque et en réalisant une Mort (ou une Mort Horrible) contre un Combat de 3
- Un soldat d'UNIT adjacent à l'antenne et ayant encore sa grenade peut la faire exploser avec une action et se sacrifier pour détruire l'antenne. 

Renforts :

Si le jet d'initiative est un double, le joueur cyberman peut déployer 1 cyberman dans la limite de 10 en jeu. Ce renfort a lieu avant le début des activations et une seule fois par tour.
Ce déploiement doit avoir lieu soit à un étage sans figurine de l'équipe adverse soit en bord de table. 
Des que l'antenne est à 3 marqueurs de sabotage, trois cyberman (dans la limite de 10 en jeu) sont déployés à partir des bords de table adjacents. 

Equipes :

Les Cybermen
6 Cyberman
Le Docteur et Cie :
12ème Docteur
Missy
Deux Soldats d'UNIT

Variantes : 

Le Docteur peut recruter d'autres alliés (comme River Song ou Clara Oswald)
Les cyberman peuvent déployer des Cybermates. 
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Le scénario est téléchargeable ICI

lundi 30 juillet 2018

Open the Colis : Zombicide Green Horde Bonus

Un nouveau colis est arrivé. CMON ne sait pas entretenir le suspense... Avant déballage, on devine déjà le contenu...
Mais il y a toujours le plaisir du déballage surtout avec un carton bien rempli et une P'tite Crevette empressée d'ouvrir le carton...
Elle était tellement impatiente qu'elle voulait ouvrir elle-même avec ses propres ciseaux....
A noter que CMON a fait l'effort de proposer une superbe boîte permettant de ranger tous les bonus.
Le Recto n'est pas en reste avec une galerie de portraits.
Les abominations diverses et variées sont titanesques. Il faut noter la présence d'un géant zombie et de son homologue héroïque mais également d'un dragon zombie et d'une licorne putréfiée....
 Le dragon est un morceau impressionnant. L'idée de le rencontrer sans être bien équipé et même en l'étant est assez terrifiante... Mais moins que le monstre lapin... (merci Sacré Graal !).
 A l'échelle humaine, les héros sont légions et de nombreux personnages sont des jolis clins d'oeil.

Se mêlent pêle-mêle et entre autre Bavmorda (de Willow) et le Comte Dracula de Coppola,...

..., la Princesse Léia (Star Wars) et Ragnar Lothbrok (Viking),...
...,Thulsa Doom (Conan) et Furiosa (Mad Max),....
..., Sévérus Rogue (Harry Potter),...
..., Tornade des X-Men et Iron Man des Avengers (on y trouve aussi un nain avec des griffes appelé Badger, le Blaireau...),...
... et Wonder Woman.
Une boîte avec 3 héros et un nécromancien de Guest était en complément. Le style graphique tranche un peu mais demeure intéressant.
Le Roi des Rats est un Nécromancien un peu particulier pouvant générer des hordes de rats zombies.
 Les Ultimate Survivors sont comme pour le Zombicide Moderne, des survivants endurcis et aguerris. Reprenant les héros de la boîte de base de la Saison 1 (Black Plague), les profils sont améliorés avec une deuxième compétence de départ et un visuel plus blindé. En effet, l'impression général est un renforcement des armures et de la puissance de frappe.
L'effet du sort de magicien est superbement rendu.
 La serveuse a évolué grandement...
L'archer a subi une influence du Seigneur des Anneaux...
Avec tout cela, les possibilités de jeu sont encore augmentées. La quantité de héros me permet de varier énormément.

lundi 9 juillet 2018

Figurine : Miss Morikun

Pour le dernier concours organisé par Morikun, le Gardien du Temple, le thème était simple et pourtant si complexe. Après avoir choisi le Gardien, puis le Temple, cette fois, il faut représenter Me Morikun.

La tentation de facilité pour moi a été la Geisha ou assimilée (j'ai d'ailleurs failli utiliser la Dragon Lady d'Infinity, Cible à Haute Valeur Ajoutée) ou un ENORME bolter lourd sur son rack. 
D'après Magritte, ceci n'est pas un bolter lourd.

Mais comme nos femmes sont nos héroïnes, j'ai opté pour une autre approche. Il est temps que nous laissons l'histoire se dérouler...

Une nouvelle fois, le vieux moine fit se rassembler les jeunes moinillons en cercle autour de lui. Il les avait amené dans un lieu du temple peu visité : une galerie remplie de tableaux, de gravures, de statues et d'autres œuvres d'art. Toutes représentaient des femmes. Certaines étaient d'une beauté presque douloureuse, d'autres étaient plus ordinaires mais avaient un air de sérénité. Quelques unes avaient des tenues étranges ou des armures, d'autres étaient nues ce qui troublait légèrement certains moinillons.
Le vieux moine déambulait au sein de la galerie, ses os grinçant légèrement. Un sourire flottait sur ses lèvres en observant les moinillons dans son sillage qui tentaient de mater aussi discrètement que possible les œuvres exposées.
"Hum, hum", toussota-t-il pour récupérer leur attention. "A une précédente leçon, je vous avais évoqué le Napalm Monk, le Gardien de notre Temple. Aujourd'hui, les enfants, je vais vous parler de son Amour Eternel ! Qui en a déjà entendu parler ?"
"Moi, Maître Vénérable, je sais, moi !", fit un des auditeurs, en agitant frénétiquement la main. "C'est son MégaBolter de la Mort avec Bolts à Têtes Multiples Explosives."
"Et non, O-Jeune-Imprudent. A chaque apparition du Napalm Monk, il y a un Amour Eternel, une femme qui le soutient, l'épaule, le soigne, l'affronte des fois et lui colle des baffes si nécessaire."
"Oooooooooh", fit la classe interloquée.
Le vieux moine désigna plusieurs oeuvres d'art allant de la tapisserie à la toile holographique hi-tech. "Ainsi il y eut parmi toutes ces incarnations de son Amour Eternel, Dame KinMoru, noble Geisha à la Cour de l'Empire de Jade, Karah Konnors, Cyborg traquant les Moines, X69B, Droid de Compagnie et Zillah, la danseuse exotique. Mais aujourd'hui, je vais vous parler d'une autre de ces incarnations."
Les élèves suivirent du regard le doigt du vieux sage pointant une photographie brunie par le temps.
"Dans un univers de héros, dans un monde qui connaissait une guerre à l'échelle du globe, un héros s'était tenu vêtu des couleurs de sa nation et brandissant un bouclier. Il avait lutté pour sa cause contre des envahisseurs extra-dimensionnels. Mais il était tombé, son bouclier devenant un trophée des conquérants."
"Z'était le Napalm Monk ?", le coupa un des monillons.
"Non, O Jeune Impatient Zozotant. Ce n'était pas notre Napalm Monk. Dans ce monde, le conflit perdurait depuis plusieurs générations. Les Héros de ce univers étaient mort ou se terraient en ayant  abandonné tout espoir face à un ennemi redoutable. Pourtant une femme choisit de se dresser contre eux. Elle savait que son monde avait besoin d'un symbole. Elle prit alors le nom de Miss A et elle partit en quête du légendaire Bouclier. Très vite, elle se retrouva en conflit avec un autre héros survivant. Il s'agissait d'un trublion pyrokinésiste..."
"Z'était le Napalm Monk !", l'interrompit encore une fois le même monillon.
"Oui, Jeune Zozotant.  C'était lui. Dans cette ère et sur ce monde, il était connu sous le nom de Fire Fist et..."
Un jeune moine commença à rire puis camoufla son hilarité sous une quinte de toux.
"Fais attention", Sourit le conteur, "Tu as une mauvaise toux. Tu devrais te soigner. Où en étais-je ? Ah oui. Sa quête la transforma tout comme elle rendit Fire Fist meilleur. Ces deux là rivalisèrent d'ingéniosité et de ruse pour découvrir et subtiliser le bouclier. Au final, leur opposition fut leur force et c'est ensemble qu'ils triomphèrent. Leur amour y fut pour beaucoup dans leur succès. A eux deux, ils furent la torche qui illumina les ténèbres de ce monde et enflamma la résistance.  Mais il commence à être tard et j'entends les gongs sonner le rep..."
Les moinillons s'éparpillèrent au pas de course. L'un deux encore adolescent cependant n'arriva pas jusqu'à la porte. Le vieux moine sans même le regarder avait bloqué son passage avec sa canne.
"Donnes."
"J'ai rien, O Maître Vénérable. J'ai rien fait et je suis innocent.", débita très vite le jeune moine.
Un sourcil blanc se leva, sceptique.
"Je le jure, O Sage dont la Parole est d'Or."
"Crois-tu que je n'ai pas vu le papier que tu as essayé de faire passer à ton camarade ?"
"OK, d'accord.", maugréa le jeune moine en tendant un papier plié en quatre au vieux moine. Celui-ci le déplia lentement et le lut à voix haute.
"Elle a de beaux ... " Il soupira, amusé malgré lui. "Voyons, est-ce une façon de parler de l'Amour Eternel, Novice Morikun ?"

----
Maintenant place à la figurine ! Par ailleurs, elle fut la première à étrenner mon nouveau studio photo !