lundi 20 août 2018

Doctor Who : Cyber rebellion

"Docteur, j'ai fait plus pour toi que n'importe qui. Et là je t'offre une armée, une armée entière dévouée et capable de faire régner le Bien comme tu le veux."
Missy balaya d'un vaste geste de son bras la place devant la Cathédrale Saint-Paul, les Cybermen sortant du bâtiment et les humains les prenant en photo. 
"Ne veux-tu pas tous les protéger, tous ces humains ? Ne veux-tu pas sauver tous ceux que tu ne peux pas sauver ? Dans quelques heures, tu auras une armée qui pourra le faire sur ton ordre. Et tu es un homme bon. Tu sauras quoi en faire.", continua la Dame du Temps.
"Tu es folle.", répondit le Docteur. "Tu l'as toujours été depuis que je te connais."
"Merci du compliment.", sourit Missy en esquissant un pas de danse. "Veux-tu voir ce que ton armée peut faire ? Regarde, ils vont danser avec moi."
Elle pianota sur son bracelet de commande et perdit son air goguenard.
"Un problème ?", fit le Docteur en fronçant ses sourcils. 
Missy tapait désormais frénétiquement sur les commandes.
"Ils ne répondent plus, ils ne m'obéissent plus...."
Les deux Seigneurs du Temps se regardèrent puis regardèrent les Cybermens devant eux. L'un d'eux fit un pas en avant et ânonna d'une voix métallique.
"Missy, Seigneur du Temps..."
"Dame du Temps, je préfère.", le coupa sèchement cette dernière.
"...Missy, Dame du Temps", reprit le Cyberman sans se démonter. "L'accord que vous aviez passé avec la Cybériade est caduque. Préparez-vous à être mise à jour."  
"Missy", murmura le Docteur tout en maintenant son regard fixé sur le Cyberman.
"Oui, Docteur ?", répondit Missy sur le même ton.
"COURS !"
Missy lâcha un horrible juron gallifréen, releva légèrement sa robe et prit ses jambes à son cou avec le Docteur, laissant derrière eux les Cybermen.
-----
Un peu plus tard, les deux Seigneurs du Temps s'appuyaient sur un mur pour reprendre leur souffle.
"Je crois qu'on les a semés", affirma le Docteur.
"Dis-moi, Docteur,", haleta Missy. "Comment fais-tu pour courir autant sans être essoufflé ?"
"L'habitude, de l'entraînement régulier, une hygiène de vie simple, de nombreux ennemis...". La réplique arracha un petit sourire à la Dame du Temps.
Leur petit échange fut interrompu par un bruit de bottes militaires et l'irruption de deux militaires.
"M'dame ! C'est bon ! On a trouvé le Docteur ! Il n'est pas seul, M'dame ! La femme est avec lui !", cria le premier dans son talkie.
Missy rectifia la position de son chapeau et lâcha : "Ah ! UNIT.... toujours aussi subtils."
"Monsieur", fit le second militaire en saluant. "Londres est sous le coup d'une attaque Cyberman. Nous avons reçu l'ordre de vous trouver, de vous escorter jusqu'à notre chef Kate Stewart et de vous suivre vos consignes en chemin, aussi idiotes soient-elles."
Le Docteur grimaça tandis que Missy étouffait un petit rire.
"Je me débrouille mieux seul.", commença ce dernier en essayant d'ignorer le rire insistant de la Dame du Temps. "Et..."
"... il est ravi de vous accompagner, tout comme moi.", l'interrompit Missy en glissant son bras sous le sien. "Il adore avoir des Compagnons, le savez-vous ? Et puis, Docteur, il y a une antenne d'émission Cyberman proche d'ici et nous aurons besoin de l'aide de ces valeureux soldats, non ? "

-------------------------

Décors : 
-  Zone urbaine
- Bâtiments divers dont un au centre de la table 
- Véhicules
- Mobilier urbain (feux, bornes incendies, bancs publics)

Déploiement
-   Le Docteur et son équipe sont déployés à un des angles de la table à une distance courte des bords de table.
- L'Antenne Cyberman est positionnée sur le toit d'un immeuble au centre de la table. 
- Deux cyberman sont déployés à une distance courte de l'antenne.
- Les autres Cybermen sont déployés selon les souhaits du joueur Cyberman mais à au moins une réglette longue des figurines de l'équipe du Docteur et une réglette moyenne de l'immeuble de l'antenne.
- Les Cyberman se déploient en premier. 

Conditions de victoire :
L'équipe du Docteur doit saboter l'Antenne Cyberman .
Les Cyberman gagnent si ils sont parvenus à activer l'antenne. 

La victoire est également acquise par élimination complète de l'équipe adverse.

Parcourir un bâtiment : 
Chaque action est l'équivalent d'un étage parcouru au pas de course.
En cas de combat dans les étages, tous les personnages disposent de +1 en C pour la défense représentant le couvert. 

Missy et les Cybermen

Le Rayon de la Mort de Missy fonctionne sur les Cybermen.

Activer l'antenne :

A partir du deuxième tour, si une figurine Cyberman est en contact avec l'antenne à la fin du tour (sans être A Terre ou Immobilisé), le joueur Cyberman lance un dé (quelque soit le nombre de figurines en contact). Sur un 4, un 5 ou un 6, il peut placer un pion Activation. Au sixième pion, le Cyberman gagne la partie.



Saboter l'antenne :

Si une figurine de l'équipe du Docteur est en contact pendant son tour avec l'Antenne, elle peut tenter de la saboter :
- En cumulant 6 actions sur plusieurs tours en réussissant 6 tests de qualité.
- En réussissant un jet d'attaque et en réalisant une Mort (ou une Mort Horrible) contre un Combat de 3
- Un soldat d'UNIT adjacent à l'antenne et ayant encore sa grenade peut la faire exploser avec une action et se sacrifier pour détruire l'antenne. 

Renforts :

Si le jet d'initiative est un double, le joueur cyberman peut déployer 1 cyberman dans la limite de 10 en jeu. Ce renfort a lieu avant le début des activations et une seule fois par tour.
Ce déploiement doit avoir lieu soit à un étage sans figurine de l'équipe adverse soit en bord de table. 
Des que l'antenne est à 3 marqueurs de sabotage, trois cyberman (dans la limite de 10 en jeu) sont déployés à partir des bords de table adjacents. 

Equipes :

Les Cybermen
6 Cyberman
Le Docteur et Cie :
12ème Docteur
Missy
Deux Soldats d'UNIT

Variantes : 

Le Docteur peut recruter d'autres alliés (comme River Song ou Clara Oswald)
Les cyberman peuvent déployer des Cybermates. 
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Le scénario est téléchargeable ICI

lundi 30 juillet 2018

Open the Colis : Zombicide Green Horde Bonus

Un nouveau colis est arrivé. CMON ne sait pas entretenir le suspense... Avant déballage, on devine déjà le contenu...
Mais il y a toujours le plaisir du déballage surtout avec un carton bien rempli et une P'tite Crevette empressée d'ouvrir le carton...
Elle était tellement impatiente qu'elle voulait ouvrir elle-même avec ses propres ciseaux....
A noter que CMON a fait l'effort de proposer une superbe boîte permettant de ranger tous les bonus.
Le Recto n'est pas en reste avec une galerie de portraits.
Les abominations diverses et variées sont titanesques. Il faut noter la présence d'un géant zombie et de son homologue héroïque mais également d'un dragon zombie et d'une licorne putréfiée....
 Le dragon est un morceau impressionnant. L'idée de le rencontrer sans être bien équipé et même en l'étant est assez terrifiante... Mais moins que le monstre lapin... (merci Sacré Graal !).
 A l'échelle humaine, les héros sont légions et de nombreux personnages sont des jolis clins d'oeil.

Se mêlent pêle-mêle et entre autre Bavmorda (de Willow) et le Comte Dracula de Coppola,...

..., la Princesse Léia (Star Wars) et Ragnar Lothbrok (Viking),...
...,Thulsa Doom (Conan) et Furiosa (Mad Max),....
..., Sévérus Rogue (Harry Potter),...
..., Tornade des X-Men et Iron Man des Avengers (on y trouve aussi un nain avec des griffes appelé Badger, le Blaireau...),...
... et Wonder Woman.
Une boîte avec 3 héros et un nécromancien de Guest était en complément. Le style graphique tranche un peu mais demeure intéressant.
Le Roi des Rats est un Nécromancien un peu particulier pouvant générer des hordes de rats zombies.
 Les Ultimate Survivors sont comme pour le Zombicide Moderne, des survivants endurcis et aguerris. Reprenant les héros de la boîte de base de la Saison 1 (Black Plague), les profils sont améliorés avec une deuxième compétence de départ et un visuel plus blindé. En effet, l'impression général est un renforcement des armures et de la puissance de frappe.
L'effet du sort de magicien est superbement rendu.
 La serveuse a évolué grandement...
L'archer a subi une influence du Seigneur des Anneaux...
Avec tout cela, les possibilités de jeu sont encore augmentées. La quantité de héros me permet de varier énormément.

lundi 9 juillet 2018

Figurine : Miss Morikun

Pour le dernier concours organisé par Morikun, le Gardien du Temple, le thème était simple et pourtant si complexe. Après avoir choisi le Gardien, puis le Temple, cette fois, il faut représenter Me Morikun.

La tentation de facilité pour moi a été la Geisha ou assimilée (j'ai d'ailleurs failli utiliser la Dragon Lady d'Infinity, Cible à Haute Valeur Ajoutée) ou un ENORME bolter lourd sur son rack. 
D'après Magritte, ceci n'est pas un bolter lourd.

Mais comme nos femmes sont nos héroïnes, j'ai opté pour une autre approche. Il est temps que nous laissons l'histoire se dérouler...

Une nouvelle fois, le vieux moine fit se rassembler les jeunes moinillons en cercle autour de lui. Il les avait amené dans un lieu du temple peu visité : une galerie remplie de tableaux, de gravures, de statues et d'autres œuvres d'art. Toutes représentaient des femmes. Certaines étaient d'une beauté presque douloureuse, d'autres étaient plus ordinaires mais avaient un air de sérénité. Quelques unes avaient des tenues étranges ou des armures, d'autres étaient nues ce qui troublait légèrement certains moinillons.
Le vieux moine déambulait au sein de la galerie, ses os grinçant légèrement. Un sourire flottait sur ses lèvres en observant les moinillons dans son sillage qui tentaient de mater aussi discrètement que possible les œuvres exposées.
"Hum, hum", toussota-t-il pour récupérer leur attention. "A une précédente leçon, je vous avais évoqué le Napalm Monk, le Gardien de notre Temple. Aujourd'hui, les enfants, je vais vous parler de son Amour Eternel ! Qui en a déjà entendu parler ?"
"Moi, Maître Vénérable, je sais, moi !", fit un des auditeurs, en agitant frénétiquement la main. "C'est son MégaBolter de la Mort avec Bolts à Têtes Multiples Explosives."
"Et non, O-Jeune-Imprudent. A chaque apparition du Napalm Monk, il y a un Amour Eternel, une femme qui le soutient, l'épaule, le soigne, l'affronte des fois et lui colle des baffes si nécessaire."
"Oooooooooh", fit la classe interloquée.
Le vieux moine désigna plusieurs oeuvres d'art allant de la tapisserie à la toile holographique hi-tech. "Ainsi il y eut parmi toutes ces incarnations de son Amour Eternel, Dame KinMoru, noble Geisha à la Cour de l'Empire de Jade, Karah Konnors, Cyborg traquant les Moines, X69B, Droid de Compagnie et Zillah, la danseuse exotique. Mais aujourd'hui, je vais vous parler d'une autre de ces incarnations."
Les élèves suivirent du regard le doigt du vieux sage pointant une photographie brunie par le temps.
"Dans un univers de héros, dans un monde qui connaissait une guerre à l'échelle du globe, un héros s'était tenu vêtu des couleurs de sa nation et brandissant un bouclier. Il avait lutté pour sa cause contre des envahisseurs extra-dimensionnels. Mais il était tombé, son bouclier devenant un trophée des conquérants."
"Z'était le Napalm Monk ?", le coupa un des monillons.
"Non, O Jeune Impatient Zozotant. Ce n'était pas notre Napalm Monk. Dans ce monde, le conflit perdurait depuis plusieurs générations. Les Héros de ce univers étaient mort ou se terraient en ayant  abandonné tout espoir face à un ennemi redoutable. Pourtant une femme choisit de se dresser contre eux. Elle savait que son monde avait besoin d'un symbole. Elle prit alors le nom de Miss A et elle partit en quête du légendaire Bouclier. Très vite, elle se retrouva en conflit avec un autre héros survivant. Il s'agissait d'un trublion pyrokinésiste..."
"Z'était le Napalm Monk !", l'interrompit encore une fois le même monillon.
"Oui, Jeune Zozotant.  C'était lui. Dans cette ère et sur ce monde, il était connu sous le nom de Fire Fist et..."
Un jeune moine commença à rire puis camoufla son hilarité sous une quinte de toux.
"Fais attention", Sourit le conteur, "Tu as une mauvaise toux. Tu devrais te soigner. Où en étais-je ? Ah oui. Sa quête la transforma tout comme elle rendit Fire Fist meilleur. Ces deux là rivalisèrent d'ingéniosité et de ruse pour découvrir et subtiliser le bouclier. Au final, leur opposition fut leur force et c'est ensemble qu'ils triomphèrent. Leur amour y fut pour beaucoup dans leur succès. A eux deux, ils furent la torche qui illumina les ténèbres de ce monde et enflamma la résistance.  Mais il commence à être tard et j'entends les gongs sonner le rep..."
Les moinillons s'éparpillèrent au pas de course. L'un deux encore adolescent cependant n'arriva pas jusqu'à la porte. Le vieux moine sans même le regarder avait bloqué son passage avec sa canne.
"Donnes."
"J'ai rien, O Maître Vénérable. J'ai rien fait et je suis innocent.", débita très vite le jeune moine.
Un sourcil blanc se leva, sceptique.
"Je le jure, O Sage dont la Parole est d'Or."
"Crois-tu que je n'ai pas vu le papier que tu as essayé de faire passer à ton camarade ?"
"OK, d'accord.", maugréa le jeune moine en tendant un papier plié en quatre au vieux moine. Celui-ci le déplia lentement et le lut à voix haute.
"Elle a de beaux ... " Il soupira, amusé malgré lui. "Voyons, est-ce une façon de parler de l'Amour Eternel, Novice Morikun ?"

----
Maintenant place à la figurine ! Par ailleurs, elle fut la première à étrenner mon nouveau studio photo !
 
 

mardi 26 juin 2018

Compte rendu : Paris est Ludique 2018

Le dernier Weekend se tenait à Paris, la convention Paris est Ludique !. Elle comporte espaces de démonstrations, jeux divers, prototypes et passionnés.
Je m'y suis rendu en compagnie de deux enfants et d'un grand enfant...

Dès l'entrée je me dirige vers le stand de GGA (Geek Game Attitude), afin d'acheter l'extension de Not Alone. J'en profite pour tester à 4 le morpion améliorée de Pocket Ops. Il s'avère être subtil mais pas exempt de coups tordus. Je cède à la tentation en raison d'un beau matériel, d'un petit prix mais aussi d'un jeu simple et efficace.
 Nous nous dirigeons ensuite vers Unlock. Je connais déjà mais je fais découvrir.  Le cambriolage de la 5ème avenue est un peu laborieux mais on y arrive. Le système est compliqué si on n'a pas l'habitude.
 Nous déambulons un peu, visant à tester Ex-Libris (un choix de ma part mais aussi une demande de mes invités).
 En attendant qu'une place se libère, nous nous rabattons sur Jurassik Snack. Nous profitons de pouvoir jouer avec la version Grand FORMAT ! Les dinosaures sont hypermignons et le jeu simple mais amusant (et avec la possibilité de jouer de façon très stratégiques). J'hésite beaucoup entre lui et son cousin Little Big Fish.

Les dinosaures sont adorables ! P'tite Crevette me les a d'ailleurs déjà piqués dès leur arrivée à la maison....
On commence par errer et manger....
Puis on mange, mange et se fait aussi manger par les T-Rex...
Après un peu d'attente, nous arrivons enfin à avoir accès à Ex-Libris pour une partie à 4 joueurs dont un invité.
Le jeu est une "bataille" de bibliothécaire pour devenir Grand Bibliothécaire de la Ville dans un univers de fantasy. Les titres d'ouvrages sont délirants, les objectifs simples, les pions parfaitement dans l'ambiance. Et que dire des bibliothécaires en lice ? Nous jouons un Sasquatch, une Sorcière, un Gobelin (sournois et très amusant à jouer) et un Automate Golem.
Rapidement, nous mettons en place nos stratégies, embellissons nos rayonnages et envoyons nos assistants dans différents lieux récolter les ouvrages. Mais attention aux livres bannis ! Ces derniers font perdre des points.
Pouvant voler des cartes aux joueurs, mon Gobelin développe une belle bibliothèque en seulement trois tours. Le jeu fait partie de mes coups de coeur de Paris est ludique. Le thème est original et le jeu plaisant avec des mécanismes classiques et un superbe matériel (mention spéciale aux meeples représentant les petits Lutins et les Bibliothécaires).
Nous continuons nos déambulations. J'en profite pour saluer Whispe et admirer les tables de jeu de figurines.
Solomon Kane fait le plein à chaque fois. Les figurines sont superbes mais le jeu ne me convainc pas.
Nous testons ensuite Princesse Jing. Le jeu ne nous plait pas trop au final. Il me rappelle "Les bons et les mauvais fantômes". Malgré une idée intéressante (faire avancer sa princesse de paravent en paravent vers la liberté et son amoureux aidé d'un porteur de miroir et de sa servante), la sauce ne prend pas.
Au fil des pérégrinations, nous croisons un couple Steampunk. J'admire le costume (et le courage vu la chaleur.).
Je choisis après de tester et de faire tester un grand classique : les aventuriers du Rail.
Dans le far-west, le chemin de fer se répand, nous tachons de construire vite. Rapidement, je cherche à optimiser mes mains et profite que mes adversaires se développent au Sud et à l'Ouest de mon axe principal. Certains subtilités nous échappant, je caracole en tête (117 points en fin de partie). Cependant il s'agit d'un jeu qui nécessite d'y revenir pour maîtriser avec une belle courbe d'apprentissage. A titre personnel, il n'enclenche pas d'enthousiasme excessif chez moi.
Nous découvrons ensuite le Pouvoir de la Peur !
Tout d'abord avec Scare It, un petit jeu d'animaux et de couleurs, nous devons protéger de la Peur un animal et une couleur (la souris a peur du chat qui a peur du chien qui a peur de l'éléphant qui a peur de la souris...).
Nous testons ensuite Mauvais Esprits. Le but de ce jeu est de protéger sa maison hantée des chasseurs de fantômes et de prouver aux fantômes que l'on est le plus effrayant (BOUH !).
Graphiquement, le jeu a un aspect cartoon qui ne fait pas peur.
Mais rapidement, la concurrence s'enflamme, les portes claquent, les frissons glaciaux se multiplient et les fantômes terrorisent....
Le jeu est un succès fou. Il faut dire que le mécanisme est simple, les tokens sont dans le thème. Il est recommandé de jouer dans le noir (pions et marqueurs phosphorescents) avec quelques bougies (pour quand même voir les cartes....).
Après le départ de mes compagnons ludiques, je déambule un peu.
Je voulais tester Docteur Evil : La Citadelle du Temps. Mais le stand est toujours plein.
Pigicorn est là ! Je ne testerai pas cependant Kill the Unicorns....
Jetpack Royride est aussi un grand succès.
En passant près du secteur "petits enfants", je ne peux résister à éclater de rire avec les panneaux....
La table Star Wars Légion est assez basique mais remplit son rôle.
La Space Hulk bien que déjà connue est par contre beaucoup plus impressionnante.
Après plusieurs tentatives, j'arrive enfin à tester la Citadelle du Temps. Je tente en compagnie de 3 demoiselles d'empêcher le Professeur Evil de sécuriser à tout jamais dans sa Citadelle les plus grands Trésors de l'Humanité. Mon Maître des Rouages se faufile et désactive de nombreux pièges. Mais le Professeur Evil campe à une position nous interdisant de récupérer un objet et de désactiver le piège protégeant les autres. Nous perdons donc après avoir sauvé que 2 objets dont le buste de Nerfititi....Bilan en demi-teintes, le jeu est pour moi à retester.

La moisson se révèle fructueuse (sans compter les goodies). P'tite Crevette s'est fait un plaisir d'aider son Papa à déballer tout. Et elle a testé les dinosaures...