lundi 18 septembre 2017

Décor : Ca roule pour moi.

Une composante de toute ville est l'ensemble des véhicules qui la parcourent. Peu de gammes proposent des voitures à l'échelle de nos figurines (ou alors à des prix astronomiques).
L'alternative a vite été trouvé. Les "petites voitures" au 1/43 remplissent parfaitement ce rôle.

Entre dons généreux, brocantes, véhicules achetés en kiosque (merci les séries type "Les Bus") et en magasin (alors là merci Wallach pour m'avoir mis sur la piste d'Action), je suis désormais à la tête d'une douzaine de véhicules.
Le bus est utile aussi bien en steam punk qu'en contemporain.

Cette voiture a un look légèrement rétro mais passe parfaitement.
En brocante, on peut en dénicher mais l'état n'est pas toujours parfait ou le prix tend vers un prix de collectionneur...
La gamme Action est peu chère (1 euro pièce) mais nécessite un poil de travail (car les véhicules ont des inscriptions en cyrillique). Il faut donc retravailler les inscriptions.
La plupart des véhicules sont parfaits pour tout jeu contemporain. Ils peuvent aussi bien être présent à Gotham qu'à Londres ou à Pulp City comme le prouvent ces photos.
"Ce soir, mes amis, c'est moi qui régale. Au menu : Poulets aux amendes !"
 Les plus observateurs noteront que les voitures ont même désormais une plaque d'immatriculation.

lundi 28 août 2017

Doctor Who : Osgood (ou non ?)

Après avoir localisé la boîte d'Osgood dans les Archives Noires d'UNIT, Bonnie fut convaincue par le Docteur de renoncer à l'utiliser. Zygella comme la surnommait le Docteur décida alors de se repentir de ses actions de terroriste. Elle assuma la forme d'Osgood et choisit de devenir une des deux garantes de la paix Humain-Zygon sur Terre au côté de l'autre Osgood. Elle avait compris qu'il y avait du bon à tirer à la fois des humains et des Zygons et décida de protéger la Terre comme le faisait le Docteur et les Osgoods.

En terme de jeu, basé sur le moteur de Song of Blades and Heroes 

Osgood a une Qualité de 3 (cad que pour pouvoir agir elle doit faire un jet de 3 ou plus sur un D6) afin de représenter la protectrice en elle. Elle a 1 en Combat car elle est comme l'autre Osgood.
La compétence Scientifique (Psychométrie) représente ses capacités scientifiques ou plutôt celles de l'Osgood originale. La compétence Doppelganger représente les capacités des Zygons à dupliquer une apparence tandis que le pistolet électrique est sa capacité à projeter de l'électricité. Le Déterminé représente sa volonté d'aller jusqu'au bout quel qu'en soit le prix.


Les cartes sont réalisées avec Magic Set Editor et utilise le fond de cartes de Versus.

 La figurine provient de Crooked Dice sous le nom de Scientific advisor.

lundi 14 août 2017

Doctor Who : Osgood

Pétronella Osgood est une scientifique qui travaille pour UNIT. Grande fan du Docteur, elle a rencontré quatre incarnations de ce dernier. C'est une jeune femme qui semble manquer de confiance en elle et souffre par ailleurs d'asthme. Elle porte de temps en temps des vêtements rappelant ceux des incarnations du docteur qu'elle a croisées.
Sa première rencontre avec le docteur a lieu lors de l'attaque des Zygons. Un Zygon a pris son apparence. Deux Osgood se retrouvent alors à devoir collaborer lors de l'établissement -forcé par le docteur- d'un traité de paix. Lorsque celui-ci est signé, les deux Osgood en deviennent les garantes, ne révélant à personne laquelle des deux est Zygon ou Humaine. Ce traité de paix permet aux Zygons de vivre avec une apparence humaine sur Terre et garantit la non agression réciproque des deux espèces.
Après la mort d'une des deux Osgood, la survivante apparait dévastée par la perte de son alter-ego. C'est alors qu'une faction des Zygon saisit ce prétexte pour se révolter contre leur commandement suprême, l'éliminer, et déclarer ainsi la guerre à la Terre. Osgood décide alors d’enquêter sur les Zygon et se rend au nouveau Mexique où elle finit par être enlevée. Le Docteur la sauve et tous les deux se rendent en avion à Londres, emmenant un Zygon qu'ils tentent de faire parler. Osgood explique au Docteur que peut importe qu'elle soit Zygon ou Humaine car elle représente avant tout la paix...

En terme de jeu, basé sur le moteur de Song of Blades and Heroes
Osgood a une Qualité de 4 (cad que pour pouvoir agir elle doit faire un jet de 4 ou plus sur un D6) afin de représenter le côté de Scientifique de l'UNIT. Elle a 1 en Combat car bien que non combattante, elle sait improviser notamment avec son écharpe.

La compétence Scientifique (Psychométrie) représente son travail tandis que le Sens du Danger est son intuition. La Science du Désengagement est sa capacité à se sortir des griffes des Zygons.


Les cartes sont réalisées avec Magic Set Editor et utilise le fond de cartes de Versus.
 

Mais Osgood évolue après avoir rencontré le Docteur. Osgood a une Qualité de 3 (cad que pour pouvoir agir il doit faire un jet de 3 ou plus sur un D6) afin de représenter sa plus grande confiance en elle. Elle a 1 en Combat car bien que non combattante, elle sait improviser notamment avec son écharpe.

La compétence Scientifique (Psychométrie) représente son travail tandis que le Sens du Danger est son intuition. La Science du Désengagement est sa capacité à se sortir des griffes des Zygons. Héros est la confiance qu'elle a en elle et en sa jumelle. 
 La figurine provient de Crooked Dice sous le nom de Scientific advisor.
 


lundi 31 juillet 2017

Découverte Ludique : Not Alone

Au 25e siècle, l’Humanité parcourt les étoiles. Elle a voyagé aux confins de la galaxie et pourtant elle demeure seule dans l'espace. Aucune civilisation extraterrestre, aucune forme de vie étrangère et intelligente....
Une planète appelée Artemia a été rayée des cartes officielles et cette découverte a poussé un équipage qu'on imagine composé de forbans et de pirates (ou de joueurs) à aller l'explorer.
La planète est accueillante, dotée d'une faune et d'une flore abondante d'après les mesures effectuée depuis l'espace. Soudain un champs magnétique met hors service le vaisseau. L'ultime acte du Capitaine avant le crash est de lancer un SOS.
L'équipage survit à l'atterrissage mais entend horrifié les cris d'agonie du Capitaine. Au loin, une silhouette les observe.

Ils ne sont pas seuls....
Not Alone de Geek Attitude Games est un jeu que j'ai découvert à Paris est Ludique 2017. Il oppose en asymétrique une Créature aux Naufragés.
Si le but des Naufragés est de tenir jusqu'à l'arrivée des secours en réussissant à semer la Créature, celui de la Créature est plus direct. Il s'agit d'assimiler les Naufragés et de les incorporer à la planète avant l'arrivée des secours.
L'équipage dispose au début de 5 lieux à explorer (et dans lesquels se cacher) sur les 10 existants. L'Antre de la Créature est risqué mais permet de jouer la Carte qu'explore la Créature ou de récupérer les lieux déjà joués. La Plage permet d'enclencher une balise de détresse. Le Rover permet d'étendre sa main en acquérant un des 5 autres lieux (en nombre insuffisant pour tous les joueurs...).  L'Abri permet d'obtenir des équipements de survie permettant de se protéger de la Créature ou des effets de la planète.
La Volonté de l'équipage leur permet aussi de renouveller leur main de cartes Lieux. Mais si celle-ci tombe à zéro soit par dépense soit en étant repérés par la Créature, cette dernière progresse dans son objectif d'assimilation.
La Créature observe les Naufragés et tente de deviner où ils vont aller en se basant sur les cartes connues et celles (supposées) en main mais aussi en écoutant les plans des Naufragés pour lui échapper. Elle se place ensuite sur le lieu où elle soupçonne qu'elle pourra trouver des Naufragés. Elle peut également utiliser des Cartes Traques lui permettant de jouer des tours pendables aux Naufragés comme neutraliser un lieu où elle n'est pas à l'aide de la planète ou obliger les Naufragés à défausser des Lieux en main. 
Ayant testé plusieurs fois ce jeu, il y a une forte tension. La Créature traque mais peut se tromper et voit inexorablement les secours arriver. Les Naufragés peuvent gagner au temps. Mais au fur et à mesure que celui-ci s'écoule, leurs stocks de cartes Lieux en main diminue, il est plus facile de se faire assimiler et de perdre de la Volonté.  
Trois extensions sont en cours de préparation. Pour l'instant, la première "Exploration" renouvellera les cartes Traques et Lieux. La seconde Sanctuaire fera évoluer la créature et découvrir d'autres Naufragés....
 NB : Certaines photos sont officielles, d'autres empruntées sur le web.

vendredi 7 juillet 2017

Hasslefree : Avancée Cyberpunk

Il y a bien longtemps, j'avais mis la main sur une figurine Hasslefree.

Elle est désormais peinte. Je suis resté sur le schéma de base du personnnage l'inspirant. Après tout Sélène est basiquement un personnage avec deux flingues et une combinaison de cuir noir moulant.
Pour compléter, je me suis procuré d'autres figurines Hasslefree et en ai peint une autre. Celle-ci a un look à la fois moderne et futuriste. Elle est parfaite pour de l'escarmouche cyberpunk. De plus elle se peint bien et rapidement. Ma petite touche personnelle a été l'ajout d'un marquage XIII sur l'épaule.

mercredi 28 juin 2017

Compte rendu : Paris est Ludique 2017

 Le dernier Weekend se tenait à Paris, la convention Paris est Ludique !. Elle comporte espaces de démonstrations, jeux divers, prototypes et passionnés.

D'entrée le ton est donné par des petits jeux de mots.
Avez vous prouvé ?
On aperçoit Bruno Cathala en démo.
 Je commence les déambulations par le secteur enfants (uniquement comme repérage pour ma P'tite Crevette).
J'ai adoré ce panneau.
 Puis j'attaque les déambulations plus ludiques.
J'opte rapidement pour une table de Not Alone. Un vaisseau s'est crashé sur une planète inconnue. Une créature traque l'équipage qui doit essayer de survivre le temps que la balise appelle les secours. J'opte pour la créature. Le jeu est asymétrique et savoureux. Malgré une bonne avance des explorateurs, je manque de les dévorer sur la fin. Je repars avec le jeu dédicacé et ses goodies et même un petit spoiler.
J'ai hâte de le retester mais en tant qu'explorateur....
Petit spoiler. On aperçoit des cartes de la nouvelle extension.
 Je file ensuite tester Batman de Monolith. J'ai le plaisir d'avoir une place quasi à mon arrivée et de retrouver Marcus :) alias Catwoman.
 
 Quand à moi, je joue Bane. Ce dernier a piégé le métro de Gotham et les héros doivent désarmorcer les bombes avant que Bane n'active tout. Batman a donc appelé à l'aide Catwoman et Red Hood.

 J'arrive à amorcer très vite, une majorité de bombes. Cependant Red Hood armé d'une mitrailleuse lourd décime mes rangs. 
 Bane se booste au Venin puis passe à l'attaque. Catwoman finit à terre après avoir échoué à désarmorcer la bombe (Marcus ayant fait des jets affreux à voir). Batman et Red Hood font la course pour atteindre les dernières bombes mais échouent.
"I broke the bat...no the cat..."
 Le jeu est très bien. Le moteur de Conan amélioré permet de beaux affrontements.
 Je jette un oeil à Johan d'Arc, mais l'échelle ne m'attire pas.
 Je pars ensuite essayer le Docteur Pilule. Tu essayes de t'évader d'un asile psychiatrique avec ton Ami imaginaire en lui faisant deviner des mots en 40 secondes. Mais deux pilules par tour te donnent des effets "intéressants" : parler en faisant la girouette ou en disant tout le temps chut ou en chantant la Marseillaise. Et ton ami imaginaire souffre aussi des effets de ses pilules.
Je teste Raptors. Les animateurs étant "débordés", je découvre la règle et la fait découvrir seul. Le jeu ne me déchaîne pas l'enthousiasme. Jouer une maman raptor protégeant ses petits est sympa mais j'ai un doute sur la profondeur du jeu. Cependant le jeu est à retester (ne serait ce que parce que mon adversaire était jeune et débutant et pour tester les scientifiques).
 
 Je continue après mes déambulations.
Congo
 Et je découvre Patchwork, un jeu d'assemblage de morceaux de tissu très mignon. La monnaie est faite de boutons. Le jeu est rapide et efficace. Il est aussi très coloré et on se prend d'envie d'en refaire une partie.
 J'achète aussi au même stand Pocket Madness, un jeu sur la folie, les monstres à tentacules et les coups bas. Le but est de pousser les autres à la folie plus vite qu'on y arrive.

Je teste ensuite Jack et le Haricot Magique de Perno avec l'auteur en personne. Le jeu est mignon et pas dénué de profondeur stratégique. D'ici quelques années, je le prendrai pour ma P'tite Crevette.
On s'y amuse beaucoup, on fait grandir des haricots géants et on essaye de pourrir les autres joueurs à coup de bourse, de réveil du géant et de poussée du haricot.
J'enchaîne même une deuxième partie en tant que démonstrateur.
 Je continue mes pérégrinations.
 
Escape V3
Games of Thrones
Au final, je fais plus du lèche vitrine. Et je collecte des goodies (même si je ne garderai pas tout) en résistant héroiquement à acheter encore plus de jeux !
Oui, j'ai même gagné un Cardline Marvel !

 Je finis donc la journée avec quelques jeux (dont 2 dédicacés par leurs auteurs) et une furieuse envie de revenir l'année prochaine.
Dédicace du Docteur Pilule
Dédicace de Not Alone