jeudi 3 janvier 2019

Noël : Open the Cadeaux

Une fois de plus le Collectionneur a été gâté par Me La collectionneuse, P'tite Crevette et toute sa famille. 

On commence par les deux derniers comics Doctor Who. Le règne des Cybermens voit le retour de ces vieux ennemis attaquant les Docteurs à travers le temps. On y apprend aussi le destin de Rassilon après le coup d'état pacifiste du Docteur. Une chanson éternelle continue les aventures du Dixième Docteur,  avec notamment une synthésiste et des extraterrestres musicaux....
 Pour le plaisir de la lecture, je continue sur l'Hérésie d'Horus entre deux tomes consacrés à Magnus le Rouge (à la trahison tragique forcée par les circonstances) et à l'Empereur lui même.
 Pour me mettre à jour, le Sombre Impérium raconte les conséquences du réveil de Guillerman et de son affrontement fratricide avec Mortarion. Magos est un recueil de nouvelles dédiée à Eisenhorn tandis que Résurrection rappelle des souvenirs aux joueurs d'Inquisitor avec Covenant.
 Lukas le Trompeur est un Space Wolf atypique, insolent, bravache, rusé et trompeur. Il va affronter le Duc Slithus, un Eldar Noir que tous surnomment le Serpent.
La Légion Noire est la suite de la Griffe d'Horus. Abaddon le Fléau s'efforce de rassembler les restes de Sons of Horus et de les unifier pour attaquer l'Impérium.
 L'Epreuve du Silence est la suite des aventures de la Coyote Garou Mercy Thompson.
Shada est la novellisation de l'ultime épisode de la saison 17 avec le 4ème Docteur. Cet épisode fut longtemps appelé l'épisode perdu...avec notamment une prison de Seigneurs de Temps...
 Pour le plaisir des yeux, je vais pouvoir visionner la saison 4 de Rebels avec Thrawn.
Maintenant attaquons les figurines. Ma Kabale Eldar Noir se voit renforcer d'un groupe de guerriers pour KillTeam. Désormais entre eux et les Cérastes, je peux monter une équipe et savourer les cris de douleurs adverses.
 Pour Batman, deux de mes personnages favoris rejoignent les rangs des Bat-ennemis. En premier lieu, Poison Ivy, l'Empoisonneuse Ecologiste arrive accompagnée de ses plantes mutantes. Elle est suivie par Gueule d'Argile, l'acteur ultime, capable de se métamorphoser et d'altérer son corps. Désormais après des années à lutter contre Batman, il s'est joint à lui.
Mon personnage préféré de l'univers étendu de Star Wars est désormais jouable à Star Wars Imperial Assaut. Il s'agit du Grand Amiral Thrawn, génie tactique et seul non-humain parmi les 12 Grands Amiraux.
Pour Doctor Who, Song of Time and Space, de nombreuses figurines arrivent : le 13ème Docteur, Rassilon et deux autres Seigneurs du Temps, le Papal Mainframe (loyalistes et dissidents) et trois Moines Sans-Tête.
 Cette année, il y avait un certain nombre de minis extensions pour Négociateur Prise d'Otage (très prenant niveau stress), pour HeroRealms et pour Docteur Pilule (un traitement encore plus lourd).
 Mais je découvre aussi des extensions plus grandes. Pandémic In Vitro permet de jouer un aspect plus recherche à l'antivirus à Pandémic mais contient aussi de nouveaux rôles, des règles solo et des nouveaux défis. Kingdomino contient des géants lourds et maladroits faisant plein de bêtises dans les royaumes mais aussi des défis à accomplir.
 J'ai également découvert que la boîte de base de Pandémie et ses deux premières extensions formaient un très joli triptyque.
 Et pour finir, mon coup de cœur est Histoires de Peluches. Du même auteur que Mice and Mystics, il permet de jouer une équipe de peluches protégeant une petite fille pendant son sommeil. L'univers y est poétique, onirique mais aussi un peu effrayant. Le système de jeu est simple mais assez varié, le plateau de jeu est une petite merveille d'élégance livresque et les figurines sont superbes.
Ma P'tite Crevette a d'ailleurs flashé sur les figurines et adore les manipuler et prendre en photo "le jeu des doudous".

mardi 25 décembre 2018

lundi 3 décembre 2018

Kill Team : Bloods Angels

Les Blood Angels sont une des vingt légions de Space Marine d'origine, leur Primarque était Sanguinius. Spécialistes des troupes d'assaut, ils sont autant connus pour leur férocité sanguinaire et leur bravoure au combat que pour leur caractère d'esthète. Considérés jadis comme la légion la "plus bénie" de la Première fondation, une malédiction liée à leur code génétique ternit leur légende.
La 3ème Compagnie (dite "Les Casques de Fer") a formé une Kill Team issue des rangs des Primaris. Elle se compose en partie de Primaris Intercessors de la 4ème escouade (dites "Les Larmes de Sang") et en partie de Primaris Reivers de la 5ème escouade (dites "L'Epée de Feu").
Le Maître de Compagnie, le Capitaine Antargo leur a assigné comme mission de retrouver et de sécuriser un Graal Sanguinem, perdu il y a vers M39 lors du Massacre de Thonos. Les deux Sergents se sont portés volontaires, chacun de leur côté, pour cette quête mais ont demandé à être renforcés par l'escouade de l'autre.

Frère-Sergent Pellapheus Stronos est le Sergent en charge des Intercessors. Son caractère exubérant le met souvent en porte à faux notamment en ce qui concerne sa rivalité avec le Sergent Laenes Mephireas des Reivers. Cette rivalité les pousse l'un comme l'autre à se surpasser et à s'opposer. Lors de la campagne de Reiva II, ce fut sa charge qui permit à Mephireas de reprendre l'avantage contre un Terminator de l'Alpha Légion. Pour cela, il agrippa à mains nues le poing énergétique du renégat et lui enfonça son épée énergétique dedans le clouant à un rocher pendant la fraction de seconde nécessaire à Mephireas pour l'achever.
Frère Caetrios Cordactus est un habitué des armes lourdes. Sa préférence va aux lance-flammes et au bolter lourd. Mais il reconnait volontiers qu'à chaque arme son efficacité.
Frère Daelcus Strolaris est un tireur remarquable ayant déjà deux honneurs balistiques dont un pour avoir abattu un Prophète Eldar après 1 semaine d'attente immobile.
Frère Kyrius Baruchiel est un vétéran parmi les Primaris. Même si il n'a pas encore atteint, de façon formelle, le statut de Vétéran au sein du Chapitre, il est reconnu comme un des premiers Primaris arrivé au sein des Blood Angels et sert souvent de conseiller auprès des autres Primaris.
 Et voici la photo de groupe.
Frère-Sergent Laenes Mephireas est le Sergent en charge des Reivers. Aussi sinistre que Stronos est joyeux, il n'arbore un sourire sinistre que quand il surprend son adversaire de façon fatale. Ses rivalités avec le Frère-Sergent Stronos cache une amitié profonde mais rarement révélée. Chacun d'eux a sauvé de nombreuses fois la vie (et l'escouade) de son "rival". Ainsi le Frère-Sergent Mephireas, lors de l'assaut planétaire d'Hygrius, a été chercher le Drop Pod de son rival, touché par la défense aérienne et ayant dévié de plus de 100 km. Il a porté le corps de son ami inconscient sur tout le trajet de retour malgré le harcèlement des Orks.
Frère Harius Tiras commence à sentir les griffes de la Rage Noire déchirer son âme. Il y résiste mais sent que sa fureur au combat commence à devenir excessive. Il s'interroge si il doit s'ouvrir à un Chapelain afin d'intégrer la Compagnie de la Mort.

Frère Metinos Hadriotheus est un expert en communication. Les sens déjà exarcerbés des Spaces Marins ont pris chez lui une ampleur remarquable. On murmure dans la compagnie qu'il serait capable d'entendre un signal radio et de le tracer à plusieurs kilomètres.
Et voici la photo de groupe.

lundi 5 novembre 2018

Kill Team : Frère Kyrius Baruchiel des Bloods Angels et la Sorcière Avide des Harlequins

Il est temps de commencer à peindre les équipes de Kill Team.

Trichant un peu, je profite, alors que ses frères d'armes sont à la sous couche, de peindre LE Primaris que j'avais en stock. 
Il s'agit du Primaris vendu avec le livret "Apprendre à jouer à Warhammer 40000", très légèrement modifié par l'ajout d'un sceau de pureté sur son Bolter, d'une larme sur l'épaule et d'un poignard de combat Blood Angels à la ceinture. Pour info, il est identique (sauf le socle) à un des Primaris Easy to Built.

A l'origine, je l'avais pris afin de me faire un Space Marine Primaris indépendant (détaché auprès de l'Inquisition par exemple). Mais la sortie de Kill Team m'a fait réviser mon orientation.
Les marquages indiquent qu'il fait partie de la 4ème Escouade (dites "Les Larmes de Sang") de la 3ème Compagnie (dite "Les Casques de Fer").

La Sorcière Avide est une Harlequin, une des Eldar qui entretient le souvenir de la Chute et dont le Dieu (Moqueur bien sur) les protège de l'appétit de Slaanesh. Ils excellent dans les frappes éclairs et les mouvements inattendus déstabilisant les adversaires avant de leur porter le coup de grâce avec une élégance théâtrale. Son nom vient de son "rôle", rôle qu'adopte un Harlequin et qui guide sa vie.
 
 Et pour fini, un petit duel...

mercredi 10 octobre 2018

Cthulhu Wars : La version de voyage

Cthulhu Wars est un excellent jeu que malheureusement je sors peu. Du fait des superbes figurines et de leur taille, il est assez grand et nécessite un espace de jeu sans P'tite Crevette passant au milieu pour admirer le Grand Ancien de Papa...

Cet été, Pit, Grand Prêtre Maudit, a organisé un "Concours Stupide" auquel j'ai participé. Je pensais que le lot était le cultiste transparent édition spéciale. Et l'épreuve du Concours Stupide m'amusait.

Il m'a fallu deviner le nombre de cultistes qu'abritait sa maison. Nous étions trois à avoir deviné le nombre juste à 2 cultistes près.

Pour nous départager, il nous a fallu deviner le poids exact de Pit au 1er Aout mais exprimé en nombre de cultistes.
En consultant les astres, propices bien sur, et en écoutant les murmures dans les plus sombres des bois, le Collectionneur a rendu son avis sur le poids "Pitien". 

Il s'est avéré que j'avais trouvé au plus près. J'ai donc reçu mon lot. Et là quelle ne fut pas ma surprise ! Ce n'était pas le Cultiste transparent...

Non, il s'agissait de la version "de voyage" faite maison par Pit avec amour. Petersen a refusé le concept et le prototype. Pit a alors décidé de le mettre en jeu.
 Je précise que la version de voyage est déjà d'une taille conséquente (environ celle de Takenoko ou King of Tokyo) et que son poids n'est pas négligeable.

Pit a réussi à faire un modèle du genre, toutes les factions (y compris des extensions) sont rangées par boîte avec des tas de bonus. P'tite Crevette a adoré regardé le jeu de son père et ouvrir tout pour découvrir.

 
 
 
Pit a réussi à pousser le vice à me mettre même un bonus !
Maintenant je vais pouvoir invoquer des Grands Anciens format presque de poche.

mercredi 19 septembre 2018

Kill Team

Il y a longtemps que j'ai abandonné le jeu de combat de masse à la Games Workshop. Pourtant j'avais abondamment pratiqué Warhammer dès la V2 française (avec Eltharion et Grom) équivalente à la V4 anglaise dans les années 1990-2000. Je détiens encore mes armées Hauts Elfes, Peaux Vertes, Nains et Chaos (datant de l'époque où Guerriers du Chaos, Hommes Bêtes et Démons cohabitaient) qui m'évoquent de doux souvenirs.

Mais je n'ai jamais souhaité me lancer dans Warhammer 40000. Le cadre de décor me plait énormément mais je ne voulais plus me lancer dans une armée massive (et de jeux à très très longues durée). J'avais entre temps découvert les joies des jeux d'escarmouches....
Elfes contre nains... et ce n'est pas les armées les plus populeuses....

 Et je n'évoquerai même pas le format Apocalypse.... (oui le personnage au bout à gauche fait 25 cm de haut, je vous laisserai ramener l'image à son volume de figurines)
Cependant au cours des années, j'ai accumulé un peu de Warhammer 40000 pour le plaisir de peindre et de retrouver certains personnages comme Gaunt, par craquage sur des figurines ou dans l'optique de jouer à OnePageKillTeam mais aussi à l'occasion des jeux de plateaux comme Space Hulk ou Overkill.

Dernièrement, Games Workshop a sorti KillTeam.
 A mon retour de vacances, j'ai craqué sur le livret de règles (la boîte de base me paraissant chère sans certitude dessus et il faut savoir se montrer raisonnable). L'annonce était alléchante, de l'escarmouche dans l'univers de Warhammer 40000...


Au final, 16 factions sont proposées dans le livre de base.
Je plonge donc aussitôt dans mon stock pour voir ce que je peux en tirer afin d'aligner de quoi jouer et profiter.
Adeptus Mechanicus : Les Prêtres du Dieu-Machine ont juste un petit contingent de 10 Skitarii mais c'est suffisant pour jouer. Moitié éclaireurs, moitié combattants, je dispose ainsi d'un panel varié.
Genestealer Cults : Les hybrides ont la bénédiction de leur Géniteur. Les hybrides de la boîte de base de Kill Team renforcé par le Culte de la boîte Overkill me donne une excellente base.
 Adeptus Astartes : La boîte Premier Sang me fournit des Primaris complétée par le Primaris offert dans le livret "Comment jouer à Warhammer 40000". Je reste cependant dubitatif sur l'avenir des Spaces Marines Classiques....
Orks : Là j'ai largement de quoi aligner. J'opterai sans doute pour une Bande de Kommandos (renommés pour leur discrétion) appuyée par des Armes Lourdes et autres Krameurs et des Gretchins (utilisables pour désarmorcer les mines).
Astra Militarum : Là c'est un poil plus dur. J'ai de quoi aligner un Seigneur Commissaire et des morceaux disparates de régiments (5 gangers Eshers, 2 Gardes des Glaces, 1 Lieutenant de la Death Korps et une poignée de Technoprimitifs). Mais cela fait une belle histoire d'un Commissaire rassemblant des restes épars de régiments en une équipe de survivants apte à en découdre.
Tyranids : Je détiens une poignée d'Hormagaunts et de Termagants ainsi qu'un bon groupe de Genestealers. Il me manque cependant les Lictors et Guerriers Tyrannides. Il me faudra creuser pour voir si sans créatures Synapse, les Tyrannides restent jouables.
Drukhari : La faction est plaisante mais malheureusment tout mon stock d'Eldar noirs n'est pas recrutable... Ne sont recrutables que les Kabalites de base et les Cérastes (superbes au demeurant).
Thousand Sons : Je détiens une escouade des anciens modèles. Cela peut me permettre de tester quitte à jouer des proxy pour les armes lourdes. De même pour les Tzaangors (ou hommes bêtes de Tzeench), il me faudra passer pour des proxy pour l'instant.
Harlequins : Là par contre je suis content. Mes anciens Harlequins métal vont servir et sont assez nombreux. Mais la peinture s'annonce compliquée chromatiquement.
T’au Empire : On reste dans le pur Tau. Je n'ai donc qu'un Ethéré non jouable à aligner. J'aurais bien aimé une fratrie de chasse Kroot (mais même là je n'ai que 4 Kroots et 2 chiens) qui m'inspire plus que les T'au "Manga".
Necrons : Les Nécrons vont de nouveau arpenter la galaxie. Dans les faits je peux aligner une force d'Immortels et de Guerriers de base sans problème et mettre à leur tête un Dynaste (joué en tant que Chef Immortel vraisemblablement). 
Heretic Astartes : Mes Words Bearers ont vu leurs prières exaucées. Un Apôtre Noir va pouvoir mener ses suivants. Quand aux cultistes, un peu de conversion sur des figurines de Shadowspire m'en a fourni 5 orientés Khorne (dont un avec une tendance Leader et un autre avec lance-flammes).
Asuryani : Une fois de plus, les oreilles pointues seront absentes. Je n'ai aucun Eldar. La faction reste cependant facile à monter.
Death Guard : Je détiens 3 Marines de la Peste dont un Chef et un Gunner ainsi que 6 Pox. Malheureusement la boîte Premier Sang n'est pas suffisante pour atteindre les 100 points. Il me faudrait un Marine et un Pox de plus... Les figurines sont superbes et donnent aussi des Marines de la Peste à bonne échelle.
Grey Knights : Force d'élite parmi l'élite, les Chevaliers Gris sont peu nombreux à être déployés. Parfait pour moi, je peux aligner une demie douzaine avec Hallebardes, 1 Leader Hallebarde ou Epée et 3 Gunners (dont 2 Incinérators....). Cela est largement suffisant.
Deathwatch : Je pensais pouvoir recycler ma Deathwatch d'Overkill mais sont déjà éliminés du recrutement les deux Spaces Marins avec Réacteur Dorsal, celui avec Moto et celui en Armure Terminator. L'Archiviste peut éventuellement passer en proxy.
 Conclusion, je peux largement tester et varier les équipes.

Au final, KillTeam est un jeu assez simple mais assez tactique à la lecture. Sans avoir la profondeur de Nécromunda (assez similaire dans le terme), il compense par la possibilité de jouer rapidement une escarmouche entre troufions et héros des petites batailles. Ce n'est pas l'affrontement dantesque mettant en scène une Croisade Noire menée par Abaddon face à des chapitres entiers de Spaces Marines sans compter les Eldars et la Garde Impériale. Les combats se situent au niveau d'une poignée d'hommes (au sens large) menant une opération commando ou tentant désespérément de survivre. Je retrouve avec plaisir l'ambiance de certains romans (comme ceux de Ciaphas Cain ou d'Eisenhorn). Et il y est possible de rajouter des options comme de l'équipement plus lourd ou même des factions inédites (qui a dit les squats....?)